les élus dans le viseur des chasseurs !

Comme tous les 500 000 élus municipaux  de France et de Navarre, nous avons eu la grande surprise de découvrir dans nos boîtes à lettres, le 3 Février 2021, une brochure de 26 pages, sur papier glacé de fort grammage, nous vantant tous les mérites de la chasse, "au cœur  de la biodiversité".

 

Dans l'enveloppe, un carton du Président de la Fédération Nationale des Chasseurs nous invitant à "une meilleure compréhension de la chasse".

 

"La chasse n'a pas besoin d'être défendue, elle a besoin d'être expliquée", écrit le Président aux élus dans l'édito des pages 2 et 3 (sur papier glacé de bon grammage).


Coïncidence, le jour-même de la réception de cette "information", sur France Inter, dans l'émission "La Terre au carré", la chronique "Camille passe au vert" nous parlait... de chasse.

On y apprenait ainsi que dans le Cher, la Creuse, les Deux-Sèvres, le Nord et la Dordogne (au moins), il était possible de voler dans les plumes des faisans et des perdreaux jusqu'au 28 Février, sur décision des préfets.

 

Rien à voir avec le programme sur la biodiversité ou la culture, ni la poésie de la chasse vantées dans cette belle brochure reçue le matin mais avec... les 14 millions de faisans et 5 millions de perdrix d'élevage mûrs à point (financés... par les fédérations de chasseurs)

 

En pleine pandémie COVID, il a donc paru urgent de déroger aux limitations de déplacement imposées au commun des mortels, afin que ces braves bêtes puissent échapper à... une mort annoncée dans un abattoir pour finir comme un vulgaire poulet, avant d'être déversées dans les circuits de distribution classiques.

 

Pourtant, les plus âgés d'entre nous, qui ont connu le beurre d'intervention, auraient compris sans problème qu'il fallait écouler la marchandise  et, pour une fois, au lieu de choper des volatiles "sauvages" peu farouches retrouvés dans leur jardin, se seraient contentés de les mettre directement au four sans avoir à les plumer.


 

Il paraît que lorsqu'on parle chasse, il faut faire très attention et que ce sujet sent toujours un peu la poudre. Mais là quand même, on n'aurait pas poussé le fusil un peu trop loin, en balançant, comme ça 500 000 brochures de papier glacé à 500 000 élus qui n'ont rien demandé ?

 

Alors, en analysant de plus près cet arrivage postal : 

  • on se dit qu'il sent quand même sacrément la poudre de lobby, cet envoi ne prenant même pas la peine de porter un masque pour se cacher en période de pandémie
  • on se demande comment on va  pouvoir, sans avaler sa salive, satisfaire l'année prochaine à la demande de subvention annuelle reçue de telle ou telle Société de chasse locale sollicitant une aide pour l'aider à couvrir les menus frais engagés pour son local, en se disant que, peut-être elle ferait mieux de s'adresser directement à sa fédération nationale pour y pourvoir qu'aux ressources municipales
  • on se demande, enfin, ce que vont bien pouvoir en penser les Romagnatois quand, au cours d'une balade sur les chemins aux portes de notre ville, ils croiseront en serrant les fesses un ou plusieurs chasseurs de fluo vêtus, en train de courser des faisans ou perdrix dont certains porteront un ruban à la patte pour mieux les reconnaître 

Réagissez et laissez-nous un message


CONSEIL MUNICIPAL du 30/06/22 ---> découvrez notre compte-rendu

CONSEIL MUNICIPAL du 31/03/22 ---> découvrez notre compte-rendu

CONSEIL MUNICIPAL du 10/02/22 ---> découvrez notre compte-rendu

CONSEIL MUNICIPAL du 09/12/21 ---> découvrez notre compte-rendu

CONSEIL MUNICIPAL du 07/10/21 ---> découvrez notre compte-rendu

CONSEIL MUNICIPAL du 07/07/21 ---> découvrez notre compte-rendu

CONSEIL MUNICIPAL du 10/04/21 ---> découvrez notre compte-rendu

CONSEIL MUNICIPAL du 04/03/21 ---> découvrez notre compte-rendu

CONSEIL MUNICIPAL du 10/12/20 ---> découvrez notre compte-rendu

CONSEIL MUNICIPAL du 24/09/20 ---> découvrez notre compte-rendu

CONSEIL MUNICIPAL du 25/06/20 ---> découvrez notre compte-rendu


Nous rejoindre : contact@imaginonsromagnat.fr